La masso-kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle humaine (kinêsis signifie le « mouvement » en grec). Elle utilise le mouvement ou, au contraire corrige et réduit le mouvement, par différentes techniques ou par la pose d'une contention, afin de rendre au corps une fonction qui s'est altérée, par exemple afin de retrouver l'usage d'une main après une chirurgie réparatrice, ou du moins lui apprendre à s'adapter à son nouvel état (apprendre à un patient amputé à marcher avec une prothèse).
La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. Elle agit au niveau musculaire et articulaire. Les techniques sont utilisées dans le but de la rééducation du mouvement et ainsi que de la posture de la personne.

Sonotherapeute en Bretagne

Gériatrie

Si la réadaptation fonctionnelle de la personne âgé porteur d’une pathologie précise est bien définie, celle de la personne âgée qui rentre dans la dépendance est mal connue. Pour éviter cette dépendance, il faut entreprendre une action très globale portant à la foi sur l’environnement qui ne doit pas être un facteur aggravant cette dépendance et sur le sujet âgé lui-même.
    L’action dirigée sur l’individu doit porter sur les capacités restantes du sujet qui sont fragiles et menacées par toutes agressions physiques ou psychologiques. Ceci en raison de la baisse d’adaptabilité qui caractérise le vieillissement.
    Parmi les situations les plus importantes risquant d’entrainer une perte d’autonomie et pouvant entrainer une grabatisation, on retrouve les troubles de l’équilibre, les troubles de la posture, les troubles de la marche et les chutes.

Troubles de l’équilibre statique debout, démotivation de la personne  à la marche. La reprise de la marche peut commencer par les barres parallèles (les régler plus basses pour entrainer une flexion du tronc et éviter la chute en arrière) et il ne faut pas que le patient tire les barres (pour éviter qu’il tire on peut prendre une canne perpendiculaire aux barres pour entrainer une poussée et non tirer ou voir l’utilisation du déambulateur.

Si la réadaption fonctionnelle du sujet âgés porteur d’une pathologie précise  et bien définie celle de la personne âgée qui entre dans la dépendance est mal connue pour éviter cette dépendance il faut entreprendre une action très globale portant a la fois sur l’environnement qui ne doit pas limiter l’indépendance et sur le sujet âgé lui même ; l’action dirigé sur l’individu doit porter essentiellement sur les capacité restante de sujet fragiles et menacés par toutes agressions physiques  ou psychologique ceci en raison de la baisse d’adaptabilité qui caractérise le vieillissement. Parmis les situation les plus importante risquant d’entraîner une perte de l’autonomie et donc une grabatisation définitive on retrouve les troubles de l’équilibre de la posture de la marche et les chutes

Gérons en grec vieux
Logos science qui étudie
Et iatrie traitement
Gérontologie est la science du vieillard
Gériatrie est le traitement du vieillard
Commence a vieillir quand on une diminution de ses capacités d’adaptation.

Avantage : plaisir de l’allègement, bien être, aisance pour se mouvoir.
La gymnastique du groupe qui vise à retarder la perte de l’indépendance en développement les trois fonctions indispensable de l’équilibre, amplitude articulaires, et la capacité à ce mouvoir dans l’espace.

Cet apprentissage s’effectuent de la position sur le dos jusqu’à la position assise au bord du lit et ensuite au fauteuil.
On commence par des exercices simples :
en décubitus dorsal, faire bouger le rachis cervical et les yeux qui sont des initiateurs de mouvements,
déplacement latéraux dans le lit.

Très important, le sujet a peur de la chute et n’arrive pas toujours à se relever. Si le patient est sur les fesse on le fait passer par le dos, 4 pattes, chevalier servant, debout. On peut aussi avoir un appui antérieur.

Joomla SEF URLs by Artio