La masso-kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle humaine (kinêsis signifie le « mouvement » en grec). Elle utilise le mouvement ou, au contraire corrige et réduit le mouvement, par différentes techniques ou par la pose d'une contention, afin de rendre au corps une fonction qui s'est altérée, par exemple afin de retrouver l'usage d'une main après une chirurgie réparatrice, ou du moins lui apprendre à s'adapter à son nouvel état (apprendre à un patient amputé à marcher avec une prothèse).
La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. Elle agit au niveau musculaire et articulaire. Les techniques sont utilisées dans le but de la rééducation du mouvement et ainsi que de la posture de la personne.

Sonotherapeute en Bretagne

1. La prévention :
La prévention cherche à éviter ou à réduire le nombre et la gravité des maladies ou des accidents. Il y a 3 types de préventions :


a) Prévention primaire :
Elle diminue l'incidence d'une maladie dans une population, elle réduit le risque d'apparition de nouveaux cas d'une maladie (les vaccinations).
b) La prévention secondaire :
Elle diminue la prévalence d'une maladie dans une population, elle va réduire la durée de l'évolution de la maladie (dépistage et surveillance de personnes à risque : hypertension).
c) La prévention tertiaire :
Elle diminue la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives dans une population, elle évite les rechutes précoces, elle réduit au maximum les invalités fonctionnelles consécutives à la maladie. Elle favorise la réinsertion sociale et professionnelle après la maladie (infarctus).

2. La promotion de la santé
Elle met à disposition des populations, les moyens d'augmenter le capital santé


II. La méthodologie :

Pour toute prévention correcte, il faut une bonne connaissance des individus et l'indentification des facteurs de risques.
recherche épidémyologie, : étude dela fréquence des maladies,, la distribution de la population (âge, sexe), la cause des maladies, les facteurs de risques, étudier plus précisement les personnes touchées par ce facteur de risque,
surveillance épidémyologique : l'air, l'eau, étude de groupes sains pour comparer, étudier sur le plan clinique.



III. Les moyens :

A. Les moyens techniques :

1. Le dépistage :
Il sert à identifier une maladie qui est encore inapercue pour en assurer l'irradication. il y a le dépistage de masse, ou le dépistage individuel.

2. L'examen de santé :
a) Les examens séletif :
Examen de l'armée, examen de la médecine du travail.
b) Examen systématique, préventif :
Examen pré-nuptial, examen pré-nataux (7 examens), exman de médecine scolaire, bilan complet et périodique (tous les 5 ans).


B. Les moyens sanitaires :

1. La protection de l'environnement :

2. L'éducation pour la santé :


C. Les moyens politiques :

Ils conditionnent les moyens techniques.

IV. Les acteurs :

A. Les décideurs :

au niveau de l'état : alcoolisme, toxicomanie et Sida,
au niveau des collectivités térritoriales :
au niveau du département : missions propres au département ; denrées alimentaires, évacuation des déchets, le bruit, la salubrité des locaux collectifs,
au niveau de la commmune : service communale d'hygiène de santé,
les organisation de protection sociale : CPAM, MSA…

B. Les hommes du terrains :

Tous les professionnels de santé sont concernés.

Joomla SEF URLs by Artio