Sonotherapeute en Bretagne

Technologie - Le Massage

Cette technique se trouve dans tous les ouvrages anciens, (mésopotamiens, égyptiens, chinois, indiens, latins). Pendant un moment, il y a eu un déclin ; aujourd’hui, paradoxalement, il existe une floraison de techniques.

TISSOTet LING ont eu une importance fondamentale dans le massage. DOLTO a beaucoup écrit sur la chirothérapie. René MORICE au également eu une importance fondamentale  et bien-sûr le dernier à s’être intéressé au massage académique est DUFOUR.

Massage ne vient pas de main mais d’un mot arabe qui signifie « manier doucement ». Nous pouvons donc masser concrètement avec autre chose que la main (coude, poignet, pied).

A. Les éffleurages :
1. La méthode en huit :
Elle se fait avec les deux mains. Les mains reposent sur toute l’intégralité de leur surface, même en ce qui concerne les pouces. L’une des mains est caudale, et l’autre est craniale. La main caudale va couvrir la région lombaire jusqu’aux fossettes sacrées et la main craniale va couvrir les épaules et la base de la nuque. Les deux mains couvrent simultanément la région dorsale. Toute la surface est couverte sauf au niveau des flancs du patient, le centre du huit se faisant au niveau de la région dorsale. Cette manœuvre se réalise dans les deux sens et pour effectuer le changement, nous effectuons la manœuvre en cercles.

La peau code le geste. En effet, toute altération des tissus mous entourant une articulation consécutive à une diminution de leurs propriétés mécaniques est la cause directe ou principale de perte d’amplitude articulaire. Elle est d’origine ectodermique tout comme l’est le système nerveux.

Le massage agit sur la trophicité de la peau et la sensibilité. Il permet de libérer les adhérences.
Il permet de retirer la couche desquamante de la peau (impt après une mobilisation plâtrée qui a pour conséquence un épaississement et une desquamation de la peau)
Des effets ont été constatés sur les escarres, mais on ne masse plus les escarres.

Joomla SEF URLs by Artio