La masso-kinésithérapie est la thérapie de la gestuelle humaine (kinêsis signifie le « mouvement » en grec). Elle utilise le mouvement ou, au contraire corrige et réduit le mouvement, par différentes techniques ou par la pose d'une contention, afin de rendre au corps une fonction qui s'est altérée, par exemple afin de retrouver l'usage d'une main après une chirurgie réparatrice, ou du moins lui apprendre à s'adapter à son nouvel état (apprendre à un patient amputé à marcher avec une prothèse).
La kinésithérapie signifie traitement par le mouvement. Elle agit au niveau musculaire et articulaire. Les techniques sont utilisées dans le but de la rééducation du mouvement et ainsi que de la posture de la personne.

Sonotherapeute en Bretagne

Technologie

Massage ne vient pas de main mais d’un mot arabe qui signifie « manier doucement ». Nous pouvons donc masser concrètement avec autre chose que la main (coude, poignet, pied).

1) quels st les diff types d’étirements musculo-tendineux manuels ?
passif : relâché, contracté

La peau code le geste. En effet, toute altération des tissus mous entourant une articulation consécutive à une diminution de leurs propriétés mécaniques est la cause directe ou principale de perte d’amplitude articulaire. Elle est d’origine ectodermique tout comme l’est le système nerveux.

C’est une évaluation internationale de la conduction neuro-musc dt le critère central d’évaluation est l’apesenteur

Déf : contraction musc du sujet.
Met en jeu du syst nerveux et le muscle.

Les MO du rachis ft partie des incontournables de la kiné. (60% des patients en libéral consultent pour des pbs rachidiens)

Définition du masseur kinésithérapeute :
Le masseur kinésithérapeute est un praticien diplômé d’état qui exécute des actes médicaux visant à la rééducation du mouvement dans le cadre de la rééducation motrice et de la réadaptation fonctionnelle. Le kinésithérapeute est un auxiliaire médical.

Sous-catégories

La kinésithérapie active est l’ensemble des mouvements et des postures qui sont accomplis par le sujet lui-même dans un but thérapeutique grâce à ses propres forces musculaires. Elle sous tend une activité musculaire volontaire ; l’activité musculaire est volontaire mais aussi automatique, réflexe. Elle se manifeste d’une manière analytique ou globale.
Définition de la kiné active donnée en 1847 par Auguste GEORGI : « traitement des maladies par le mouvement. »
Définition par Boris DOLTO : « la kiné n’est pas le traitement par le mouvement mais le traitement du mouvement »
Définition d’un ouvrage (Flammarion)  de 6 coauteurs : «la kiné active est la partie utilisant le mouvement provoqué par l’activité musculaire du sujet  dans un but thérapeutique précis. »

La kiné active remonte au 18ème siècle dans un but thérapeutique. (le diplôme d’Etat existe depuis 1945).

C’est l’ensemble des techniques appliquées à un patient qui se laisse faire ; cela veut dire que le thérapeute effectue seul les déplacements segmentaires et l’objectif du patient est de percevoir le traitement qu’il reçoit. A ce moment-là, on dira que cette technique vise à traiter le mouvement et non pas le traitement par le mouvement (référence Boris DOLTO, « Le corps entre les mains »).

La gymnastique est d’origine grecque (de gymnos : entretien du corps nu) ; Les Grecs y voyaient une forme d’éducation personnelle en dehors des capacités physiques.
Chez nous, la gymnastique est conçue du sport. Elle a été conçue par les Français pour le divertissement. La gymnastique a souvent été en concurrence avec le sport en tant que tel. C’est une utilisation méthodique de l’exercice physique visant à l’éducation du corps mais aussi de l’âme (éducation morale).

La gymnastique médicale qui participe de la prise en charge médicale du sujet, se propose de prévenir ou de lutter contre des attitudes ou des déformations notamment rachidiennes.
Le rachis étant la « pièce maîtresse du corps », un déséquilibre important dans le plan sagittal ou frontal aura des répercussions dans l’ensemble des maillons ostéo-­articulaires et musculaires de l’appareil locomoteur.

Cette technique se trouve dans tous les ouvrages anciens, (mésopotamiens, égyptiens, chinois, indiens, latins). Pendant un moment, il y a eu un déclin ; aujourd’hui, paradoxalement, il existe une floraison de techniques.

TISSOTet LING ont eu une importance fondamentale dans le massage. DOLTO a beaucoup écrit sur la chirothérapie. René MORICE au également eu une importance fondamentale  et bien-sûr le dernier à s’être intéressé au massage académique est DUFOUR.

Joomla SEF URLs by Artio